Le jeu faisait partie de la culture du Nevada avant même la création de l’État. De nombreux prospecteurs se sont rendus dans la région pour chercher de l’or dans la Sierra Nevada et ont apporté leurs jeux de hasard avec eux. Cependant, au début des années 1860, le président Lincoln a nommé le gouverneur du territoire du Nevada, James Nye, qui a tenu une position vigilante contre le jeu, encourageant l’assemblée législative du territoire à interdire les jeux de hasard.

En 1861, l’assemblée législative du territoire a institué des peines sévères pour toute personne qui ait participé à tout jeu de hasard. Cependant, la mesure n’a pas eu beaucoup de succès et, lorsque le Nevada est devenu un État en 1864, la première législature a tenté de légaliser et de réglementer les jeux d’argent pour ensuite échouer. En guise de compromis, les pénalités pour le jeu ont été considérablement réduites, les opérateurs étant légèrement punis et les joueurs n’étant pas du tout punis.

 

En 1869, l’Assemblée législative de l’État du Nevada a finalement réussi à décriminaliser certaines formes de jeux de hasard, et les lois du Nevada ont connu peu de changements jusqu’en 1909, lorsque le mouvement progressiste a finalement réussi à faire adopter une loi interdisant presque tous les jeux de hasard dans l’État d’argent. En 1919, toutes les villes et tous les comtés de l’État accordaient des licences aux salles de jeux sociaux comme le bridge et le whist, et pendant les années 1920, Reno est devenue la capitale des jeux de hasard de l’État, avec des salles de cartes légales et des clubs qui ressemblent à s’y méprendre aux design de casinos d’aujourd’hui mais qui à l’époque offrés des jeux illégaux.

Alors que le pays entrait dans la Grande Dépression, les sentiments conflictuels du Nevada au sujet du jeu ont finalement été réconciliés. En 1931, Phil Tobin, membre de première année de l’Assemblée de l’État du Nevada, a présenté le projet de loi 98, qui autorisait les jeux de hasard à grande ouverture. Le 19 mars 1931, le projet de loi 98 de l’Assemblée a été promulgué par le gouverneur Fred Balzar, rendant un certain nombre de jeux légaux, ce qui a eu pour effet d’interdire les petits jeux de cartes et les paris illégaux dans les salles de jeu et les ruelles. La législation a permis l’essor de l’industrie du jeu et du casino moderne réglementé que nous connaissons et dont nous jouissons aujourd’hui.

Catégories : Blogging